Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Michel Déon raconte Valery Larbaud

Michel Déon, de l’Académie française, président de l’Association internationale des Amis de Valery Larbaud

L’écrivain Valery Larbaud s’est éteint le 2 février 1957. Pour la commémoration du cinquantième anniversaire de sa mort, Michel Déon, de l’Académie française, évoque les qualités littéraires de cet écrivain sensible à la beauté et au plaisir, grand traducteur d’auteurs anglais, américains, espagnols et italiens.


Bookmark and Share

Lorsque Michel Déon évoque Valery Larbaud, on sent tout le plaisir qu'il éprouve à lire et relire l'oeuvre de ce dernier ! De nombreux académiciens de l'Académie française comptait d'ailleurs parmi les amis qui ont soutenu Valery Larbaud (notamment lors de sa terrible épreuve de paralysie en 1932 qui l'a laissé handicapé jusqu'à sa mort en 1957). Parmi eux, Roger Caillois, Jacques de Bourbon Busset, Marcel Arland. C'est d'ailleurs ce dernier qui avait assuré la préface des œuvres complètes de Larbaud dans la collection La Pléiade.


Voici comment Marcel Arland décrit Larbaud :
"Je revois son air trapu et délicat, comme celui de ses petits monts bourbonnais, exotisme en plus. Un curieux masque, hardi et subtil tout ensemble, que se partageaient la sensualité gourmande, mais non point sans humour (le nez, surtout les lèvres) et la claire intelligence des yeux et du front ; des gestes retenus, mais dont une bruquerie soudaine n'eût pas étonné ; des lenteurs toujours en éveil ; des hésitations où je croyais sentir la feinte d'une ténacité foncière ; une voix inégale, plutôt sourde, qui hésitait aussi, mais n'en suggérait que mieux la libre voix qu'il devait prendre seul avec lui-même ; sous la réserve la plus finement policée, une intime violence, me sembla-t-il, un goût du risque, et même un peu de provocation ; la mine d'un homme qui a beaucoup vu et senti, qui a joui du meilleur, et pourtant de la malice, de la fraîcheur, parfois une sorte d'ingénuité ; dans le sourire, cette discrétion attentive, non sans douceur, qui semble garder la trace d'une cruauté ressentie ou, mieux encore, éprouvée ; avec tout cela, l'air de n'être point tout à fait à l'aise dans un rôle et dans un corps... "

Michel Déon préside l'Association internationale des Amis de Valery Larbaud, dans laquelle l'on rejoint d'autres écrivains membres du jury : Roger Grenier, Jean Blot, Georges-Emmanuel Clancier, Paul Constant, Olivier Germain-Thomas, Christian Giudicelli, Marc Kopulov, Monique Kuntz, Jean-Marie Laclavatine, Dominique Rolin, de l'Académie royale de Belgique et Robert Sabatier de l'Académie Goncourt.
Le jury décerne en 2007 (à Vichy le samedi 2 juin) le 41 ème prix littéraire Valery Larbaud. Il est attribué à Vincent Delecroix pour son(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires