Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

La fibromyalgie : docteur, j’ai mal partout !

Avec le rhumatologue Joël Menkès, de l’Académie nationale de Médecine

Etat de fatigue chronique, courbatures, migraines, état dépressif latent... Vous êtes peut-être atteint de fibromyalgie ! Cette maladie musculaire est la conséquence d’une hypersensibilité à la douleur. Difficile à diagnostiquer, les patients, souvent incompris passent pour hypocondriaques ou hystériques. Quelles sont les causes ? Quels sont les traitements ? Réponses en compagnie du professeur en rhumatologie Joël Menkès.


Bookmark and Share

Reconnue officiellement comme maladie depuis 1992 par l’Organisation mondiale de la Santé, la fibromyalgie est un syndrome caractérisé par des douleurs musculaires chroniques et un sommeil non réparateur. Les statistiques révèlent que dans les pays industrialisés, la fibromyalgie touche de 2 % à 6 % de la population. Au Canada, 900 000 personnes en sont atteintes. Aux Etats-Unis, elle représente près d’un cas sur dix d’invalidité (6 millions de personnes).

Elle touche essentiellement les femmes (9/10 cas) à partir de 30 ans. Mais des cas de fibromyalgie infantiles existent également. Déclenchée le plus souvent par un choc psychologique, la durée de la maladie varie de quelques années jusqu’à vingt ans !

Maladie imaginaire ou réelles souffrances ?

Le corps médical est encore divisé quant à l’origine de la fibromyalgie. Certains médecins considèrent la fibromyalgie comme une maladie purement psychique.
D’autres, comme le professeur Joël Menkès, affirment qu’il faut associer à un profil psychologique particulier (états dépressifs, pessimisme, catastrophisme), des facteurs physiologiques (perturbations métaboliques, hormonales, etc.). En effet, la fibromyalgie, qui engendre des douleurs musculaires, trouverait son origine dans le système limbique, une région du cerveau qui joue un rôle dans les émotions, la mémoire et l’apprentissage. En conséquence, le patient subit une altération de la perception de la douleur.

Les symptômes

Dix-huit points caractéristiques de points douloureux reviennent souvent dans les symptômes. Parmi eux, les coudes, l’occiput, les zones para-articulaires… Ces douleurs persistent au-delà de trois mois. Par ailleurs, le malade souffre d’un sommeil non réparateur et d’une fatigue persistante, de migraines, d’une irritabilité aux odeurs, couleurs et sons, et être dans un état d’anxiété ou de dépression.



Les traitements

Les analgésiques et les antidépresseurs sont les meilleurs alliés de ces patients, pour lesquels il n’existe pas encore à ce jour de traitement spécifique. Certains antidépresseurs agissent sur la sensibilité à la douleur, et soulagent en grande partie les patients.
Il est(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 23€, soit moins de 2€ par mois. abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires