Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’âme de la Roumanie : culture, littérature et éditions en langue française

Entretien avec Samuel Tastet

Dans le cadre de l’émission "Au Fil des Pages", François-Pierre Nizery reçoit Samuel Tastet, éditeur français installé en Roumanie, pour parler de l’âme roumaine, et de la place du livre, de la langue française et de l’Europe dans ce pays.


Bookmark and Share

Pour poser son regard sur la Roumanie, à travers le livre, la littérature, les revues littéraires, rien de mieux que la complicité bienveillante de quelqu'un dont le regard sur la Roumanie est très particulier, à la fois direct, sur le vif pourrait-on dire, puisqu'il vit en Roumanie depuis de longues années, et aussi distant car il est Français. Quelqu'un dont le regard est, en outre, littéraire puisqu'il est éditeur.


Peut-on s'installer comme cela impunément en Roumanie quand on est un éditeur français? Il faut un déclic, quelque chose, une forme de fascination pour un pays complexe, proche de nous, latin, par sa romanité rurale, par sa langue, mais aussi éloigné par cette capacité de résistance non violente que les Latins n'ont guère et qui lui vient du plus lointain de son Histoire (Byzance, l'orthodoxie, le monachisme) comme de son histoire la plus récente, celle vécue sous la chape du communisme. Et puis n'oublions pas le troisième volet du triptyque roumain: cette pincée d'extravagance qu'on attribue à la slavitude, un terreau fertile pour le surréalisme.


D'emblée, Samuel Tastet s'explique sur cette pincée d'extravagance, sur ses choix éditoriaux, résolument enracinés dans ce terreau surréaliste ou du moins pas vraiment conformiste, sur son parcours et les raisons de son attrait pour la Roumanie, sur sa maison d'édition, son histoire et son avenir, et enfin sur son intention de lancer une nouvelle revue littéraire.


Samuel Tastet s'étend ensuite longuement sur la relation particulière, presque charnelle, entre les Roumains et le livre, sa représentation dans l'imaginaire collectif du pays. Évoquant, à propos de cette relation, Paul Celan, le célèbre poète roumain, installé, lui, en France, et qui disait à propos de la Bucovine, cette belle province roumaine, pays slave s'il en est (Bucovine signifie dans cette langue le "pays des hêtres"), qu'elle était "un pays où vivaient des hommes et des livres". Samuel Tastet saisit l'occasion pour souligner, à partir de cet exemple, l'extrême complexité culturelle de la Roumanie, puisque Paul Celan, identifié comme Roumain, est en réalité un écrivain d'expression allemande, d'origine juive, comme beaucoup d'habitants de la Bucovine de l'époque.


Cette complexité culturelle n'empêche pas la Roumanie d'entretenir une relation privilégiée avec la langue française au point de la faire un peu sienne aussi, si l'on en croit la revue littéraire Plural, de l'Institut culturel(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires