Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Jacques Brault, poète québécois (1/2)

Présentation de son recueil "Mémoire"

Dans cette première partie consacrée au poète québécois Jacques Brault, Axel Maugey présente une des oeuvres phares de l’auteur : le recueil "Mémoire".


Bookmark and Share

Jacques Brault (1933- …) connaît des débuts difficiles avant de devenir professeur de philosophie et de littérature à l’université de Montréal. Il a publié plusieurs articles dans diverses revues littéraires, en plus de participer aux émissions culturelles de Radio-Canada.

L'œuvre de Jacques Brault aborde la plupart des genres littéraires. Pièces de théâtre (Trois partitions, 1972), romans et nouvelles (Agonie, 1984), traduction (Transfiguration de E.D. Blodgett, 1998) et plusieurs essais littéraires qui ont fait date dans l'histoire de la critique littéraire au Canada :
- Miron le magnifique (1966)
- Chemin faisant (1975)
- La poussière du chemin (1989)
- Ô saisons, ô châteaux (1991)

Mais c'est surtout comme poète que Jacques Brault s'est gagné un grand nombre d'admirateurs et que sa réputation a dépassé les frontières du Canada. Il publie une vingtaine de recueil, dont :
- Mémoire (1965)
- Suite fraternelle (1969)
- L'en dessous l'admirable (1975)
- Poèmes des quatre côtés (1975)
- Moments fragiles (1984)
- Il n'y a plus de chemin (1990).


Dans cette première émission, Axel Maugey présente les éléments essentiels des cinq parties du recueil de poésies Mémoire, où le passé et le présent sont confondus, tandis que le futur est raccroché à l’au-delà du lendemain.


Axel Maugey, est l'auteur d’un essai sur La poésie moderne québécoise, éditions Humanitas, 1989 La Poesie Moderne Quebecoise

En(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires