Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Merveilleux francophiles argentins : Salas et Isnardi (1/2)

Un couple d’intellectuels argentins

Le couple Horacio Salas et Graciella Isnardi témoigne de l’attrait de la culture française en Argentine.


Bookmark and Share

Dans la série proposée par Axel Maugey Merveilleux francophiles argentins, est ici évoqué un couple d'intellectuels argentins ayant souffert de la censure et de la dictature.

Ce couple a du charme, une fraîcheur aussi que l'existence n'a pas effacée. Lui, Horacio Salas, ressemble à François Nourrissier ; elle, Graciella Isnardi, a un sourire de joconde...
Poète, essyaiste réputé, Horacio Salas insiste d'emblée sur sa passion pour les surréalistes et principalement Paul Eluard. Sa propre oeuvre est présente dans la plupart des anthologies dignes de ce nom d'Amérique du Sud. Son oeuvre est imposante. Il est aussi reconnu comme l'un des meilleurs historiens du tango. Son essai remarquable El Tango (1986) a été traduit en français par les éditions Actes Sud.
Cet ancien journaliste, cet universitaire a longtemps dirigé le fonds national des arts. Il a dû s'exiler en Espagne durant la dictature militaire, c'est à dire de 1976 à 1983. "Après plusieurs autres personnalités, se souvient Axel Maugey, il me confirme que l'influence culturelle française a été considérable en Argentine".
Compte tenu de la place de la France en Europe et de son poids historique mondial, Horacio Salas regrette après d'autres que son influence en Argentine ait nettement diminué. A présent, ajoute-t-il, l'air déçu, la plupart des étudiants se tournent vers le grand voisin du nord. Sans la moindre hésitation, les Salas considèrent que l'Argentine est devenue une sorte de colonie américaine. Tous les économistes sont formés là-bas.

Axel Maugey se souvient encore : «Mon interlocuteur n'hésite pas à répéter qu'il trouve la place de la France en Argentine insuffisante, les francophiles argentins se sentent abandonnés, martèle Salas.»

En France, l'on oublie trop l'apport considérable de très nombreux artistes argentins et aussi de scientifiques. Depuis une vingtaine d'années, les échanges se sont même transformés en feu d'artifices, grâce à des hommes de théâtre d'origine argentine tels que : Jorge Lavelli, Copi, Rody, Arias et Victor Garcia.

Faut-il préciser que l'oeuvre magistrale de Jorge Luis Borges influenca des auteurs tels que Michel Butor et Alain Robbe-Grillet ?
N'est-ce pas dans la richesse de la rencontre avec d'autres cultures que l'identité de chacun se conforte, se transforme, s'épanouit(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires