Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique

avec Jacques De Decker, Secrétaire perpétuel

L’Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique a été créée en 1920, dans le but de promouvoir le rayonnement des lettres belges francophones. Son Secrétaire perpétuel, l’écrivain Jacques De Decker, reçu par François-Pierre Nizery, nous la présente.


Bookmark and Share


L'Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique est en quelque sorte la « sœur cadette » de l'Académie française, avec laquelle elle partage le souci de défendre et d'illustrer la langue française et sa littérature mais dont elle se démarque nettement sur bien des plans et en premier lieu par sa mission fondatrice visant à promouvoir le rayonnement des lettres belges francophones et l'apport spécifique des écrivains belges au « concert » francophone.

François-Pierre Nizery nous propose de faire plus ample connaissance avec cette jeune et noble Institution et avec son Secrétaire perpétuel Jacques De Decker.

Il est vrai que l'Académie Royale de Langue et de Littérature françaises de Belgique est une assez jeune institution. Elle a été créée par un arrêté royal d'Albert 1er le 19 août 1920 sur proposition du Ministre des Sciences et des Arts de l'époque, Jules Destrée, dans un climat marqué par un certain regain de l'influence belge au niveau international après la Première guerre mondiale et aussi par la renaissance des lettres belges francophones dont les historiens situent l'origine à l'année 1880, moment fort de la fondation de la revue
« La Jeune Belgique » qui se voulait l'instrument de l'affirmation collective de la littérature belge. Depuis, les statuts de l'Académie Royale ont évolué, comme la Belgique elle-même, et elle dépend dorénavant de la Communauté française de Belgique, l'une des trois Communautés linguistiques qui forment l'État fédéral belge.

Dans cette émission, Jacques De Decker nous dresse le portrait historique de cette Académie, revient sur les raisons de sa naissance relativement tardive (quatre-vingt dix ans après celle du Royaume de Belgique) et décrit tout ce qui en fait la spécificité, notamment par rapport à l'Académie française: le poids de la tradition, qui, compte tenu de sa jeunesse revendiquée, pèse moins sur l'Académie Royale, son ouverture au monde, son action dans le domaine de la Francophonie, qui en a fait une sorte de précurseur de l'Organisation Internationale de la Francophonie. Jacques De Decker relève aussi, parmi les spécificités de l'Académie Royale l'accueil de ses membres étrangers (dix sur quarante), l'entrée des femmes dès ses débuts, Anna de Noailles et Colette, et puis Marguerite Yourcenar et Assia Djebar (élues toutes les deux bien avant d'entrer à l'Académie française), et bien d'autres encore.

Jacques De Decker souligne aussi dans cette(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires