Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Mots clefs et suggestions


Primatice à Chaalis

avec Jean-Pierre Babelon, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres

Dans la Chapelle royale de Chaalis - au nord de Paris - les Fresques de Primatice ont fait l’objet d’importants travaux de restauration. Jean-Pierre Babelon, conservateur de l’Abbaye de Chaalis et Président de la Fondation Jacquemart-André, a bien voulu nous guider dans cette visite.


Bookmark and Share



Il évoque d'abord la situation géographique et le cadre historique de Chaalis depuis la simple abbaye cistercienne du XIIe siècle.
Saint Louis au XIIIe siècle fait édifier la chapelle Sainte-Marie à Chaalis (on sait que ce grand roi bâtisseur est également à l'origine de la construction de la Sainte Chapelle à Paris et de la Sorbonne). L'abbaye de Chaalis connut ensuite la gloire sous François Ier qui appelle en France Hippolyte d'Este Cardinal de Ferrare (1509-1559) et le nomme « commendataire » de Chaalis. Hippolyte d'Este - auquel Canal Académie consacre une autre émission - fait venir Primatice de Fontainebleau pour décorer la chapelle Sainte-Marie de fresques donnant là une de ses rares peintures religieuses d'une facture remarquable.

Jean-Pierre Babelon nous expose un descriptif du « programme » de ces fresques.
Dans la partie supérieure, Primatice fait apparaître Dieu le Père dans toute sa gloire entouré d'une ronde d'angelots. On remarque ici une certaine similitude d'inspiration avec la Création de l'Homme de Michel-Ange de la Chapelle Sixtine.
La partie inférieure - repeinte au XIXe siècle par les Frères Balze - représente l'Annonciation. Sous les voûtes et les voutains de la nef sont mis « affresco » les Pères de l'Eglise, les Evangelistes et les Apôtres.





Puis Jean-Pierre Babelon évoque le chantier considérable des travaux de restauration. Un travail de grande technicité sur lequel sa qualité de conservateur de Chaalis lui conférait la haute main. « La restauration constitue le moment méthodologique de la reconnaissance de l'œuvre d'art, dans sa consistance physique et sa double polarité esthétique et historique, en vue de sa transmission aux générations futures. »
Cette citation de Cesare Brandi (Théorie de la restauration, Editions du patrimoine, 2001) illustre parfaitement la démarche adoptée à Chaalis.
Une phase d'observation préliminaire a permis de distinguer la peinture d'origine des interventions ultérieures, et d'en dresser un état sanitaire par de multiples prélèvements de couches de pigments.
Une deuxième phase d'intervention s'est appliquée à nettoyer et refixer la couche picturale. Après quoi, seulement, les travaux de restauration proprement dits ont pu être conduits, dans la perspective de restituer l'œuvre originelle de Primatice.
Jean-Pierre Babelon rend(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires