Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Maurice Genevoix, de l’Académie française, un jeune auteur à redécouvrir : l’oeuvre de guerre (1/4)

Blessé, l’écrivain recueille les paroles des hommes du front. Avec Jean-Jacques Becker, historien.

Lucrèce La Chenardière vous propose une série de quatre émissions conçue comme une invitation à la lecture et à la méditation de l’œuvre de Maurice Genevoix. Première émission : l’œuvre de guerre. Maurice Genevoix, mobilisé en août 14, gravement blessé, se fait un devoir, après avoir recueilli la parole d’hommes au front, de les rédiger. Le premier de ses ouvrages "Sous Verdun" paraît en 1916.


Bookmark and Share

Jeune homme, Maurice Genevoix hésitait entre l'écriture ou la peinture avec, toutefois, une préférence pour cette dernière, mais les évènements politiques décidèrent pour lui : ce sera l'écriture.

À peine ses études achevées à l'École normale supérieure, dont il sort premier de sa promotion, la guerre est déclarée. Alors âgé de vingt-quatre ans il est mobilisé dès le mois d'août 1914. Il participe aux combats de tranchées, aux Éparges, dans la région de Verdun durant sept mois. En avril 1915, il est gravement blessé, et évacué. Après une longue convalescence, son état de santé ne lui permettant pas de retourner au front, il est réformé. C'est à cette époque que le destin met Maurice Genevoix sur la voie de l'écriture. En effet, si la guerre exigeait des combattants «plus qu'on ne pouvait demander à des hommes», au nom du devoir patriotique, elle requérait désormais, au nom du devoir de mémoire, leurs témoignages. Maurice Genevoix ne se dérobe pas. Il commençe à rédiger, à partir de ses notes prises assidûment au front, son premier ouvrage Sous Verdun. Malgré quelques passages censurés, celui-ci fut publié dès 1916. Ce volume constitue le fondement d'une œuvre qui se poursuivra pendant près de soixante-dix ans, avec une cinquantaine de titres. Cependant, Maurice Genevoix ne renonça jamais à la peinture qu'il exerça, en amateur, tout au long de sa vie. Il laisse une œuvre de peintre animalier remarquable.

Après ses ouvrages de guerre, Maurice Genevoix élabore une poétique qui réfère, pour une grande part, au désir de nature, qui n'est ici, ni une nostalgie ni une régression, mais, au contraire, une émancipation nécessaire à des personnages qui cherchent leur liberté dans une vie digne.

Pour en savoir plus :

- Rappel biographique :

. Maurice Genevoix est né à Decize, en France, le 29 novembre 1890. Il obtient le Prix Goncourt, pour Raboliot, en 1925. Il est élu à l'Académie française, en 1946 ; il en sera le secrétaire perpétuel de 1958 à 1973. Maurice Genevoix a écrit une cinquantaine d'ouvrages. Il meurt en septembre 1980, lors d'un séjour à Javea, en Espagne.
.(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires