Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

François-Bernard Mâche et la violence du clavecin

Quand le clavecin souligne un chant d’oiseau, évoque le crépitement du feu, accompagne le grognement du cochon

Le compositeur et membre de l’Académie des beaux-arts, François-Bernard Mâche, a écrit sept oeuvres pour le clavecin. Il s’est approprié les sonorités de cet instrument à la lourde charge héréditaire, et les a intégrées dans son esthétique naturaliste.


Bookmark and Share

Quand François-Bernard Mâche intègre le clavecin dans son esthétique naturaliste -en accompagnement d'un chant d'oiseau, du crépitement du feu ou du grognement d'un cochon... Dans cette émission, le compositeur explique son choix du clavecin moderne dont il chérit particulièrement les sonorités violentes et percutantes.



A propos de François-Bernard Mâche :
Compositeur, membre de l'Académie des beaux-arts, François-Bernard Mâche est également écrivain, hélléniste, ancien élève de l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm dans la section Lettres.
Porté par la mythologie grecque, les structures linguistiques, les cultures musicales lointaines, François-Bernard Mâche s’est emparé de sons bruts enregistrés, devenant le chef de file d'une esthétique dite « naturaliste ».

Œuvres diffusées et commentées une à une :
- Korwar, pour clavecin moderne (16 pieds) et bande magnétique, 1972;
- Solstice, pour clavecin moderne (avec 16 pieds) et orgue positif (ou bande magnétique) 1975;
- Anaphores, pour clavecin moderne et percussion, 1981;
- Gunter Madu, pour clavecin moderne, 1990;
- Braises, concerto pour clavecin amplifié et orchestre, 1994;
- Ziggurat, pour clavecin moderne (inédit);
- Terza Prattica, œuvre d'après Monteverdi, 2003 (inédit).

Interprètes : Elisabeth Chojnacka, et pour Braises: l'orchestre philarmonique de Radio-France, direction Pascal Rophé.

Au début de l'émission:
- Manuel de Falla, Concerto pour clavecin et cinq instruments, Lento, 1926. Orchestre de Cambra Teatre Lliure, dir. Josep Pons. Llius Vidal,(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires