Rechercher

Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

A savoir

16 mai

« Baudelaire et les arts » sous la présidence de Patrick de Carolis et Adrien Goetz, membre de l’Académie des beaux-arts

Avec Antoine Compagnon, professeur au Collège de France, André Guyaux, professeur de littérature à Sorbonne Université, Sébastien Mullier, Enseignant de Lettres Modernes, et François-Bernard Mâche, membre de l’Académie des beaux-arts : plus d’informations

La fragilité de l’élégance

La fragilité de l’élégance

« Pourquoi le destin s’acharne-t-il sur la comtesse Berdaiev ? Aristocrate très belle et très libre, elle appartient à la communauté des Russes blancs, ces exilés qui ont fui l’Union soviétique après la révolution de 1917. Personnalités fantasques et passionnées, minées par la nostalgie et songeant à des projets impossibles, ils ont du mal à trouver leur place dans une société française qui les regarde comme des vestiges anachroniques. Cherchant dans l’amour et dans l’étourdissement des plaisirs un remède à leur mal de vivre, partagés entre la misère et l’opulence, prêts à tous les expédients pour survivre, ils sont la proie de tous les faux donneurs d’espoir et surtout de leurs rêves. Déjà victime de l’Histoire qui l’a condamnée à l’exil et à la ruine, la comtesse Berdaiev va se trouver impliquée dans une affaire de mœurs éclaboussant le milieu politique dans les débuts ténébreux de la Ve République. Librement inspiré du scandale des Ballets roses, ce roman renoue avec les thèmes chers à Jean-Marie Rouart : la passion amoureuse confrontée avec la brutalité du pouvoir, face à une société qui se veut toujours moralisatrice. » Présentation par l’éditeur de La vérité sur la comtesse Berdaiev, par Jean-Marie Rouart, Éditions Gallimard, février 2018, 208 p. 17,50 euros.