Rechercher

Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

A savoir

24 novembre Séance de rentrée solennelle. Cette séance sera notamment marquée par des discours de MM. Laurent Pernot (“Dialogue du texte et de l’image dans l’Antiquité gréco-romaine”), Jean-Yves Tilliette (“Figurer l’invisible : calligrammes médiévaux”) et Franciscus Verellen (“Jeux d’encre : poésie et peinture en Chine”). Pour en savoir plus : www.aibl.fr.

Il y a 400 000 ans, la naissance du foyer…

Il y a 400 000 ans, la naissance du foyer… « Le foyer, depuis la domestication du feu par l’homme, c’est-à-dire depuis qu’il a été capable de l’allumer à son gré, constitue une étape importante dans l’évolution humaine au point de vue anatomique et physiologique mais aussi comportemental. Dans le domaine anatomique et physiologique, il a en effet facilité la gracilisation du crâne et de la face ainsi que l’adaptation du système intestinal. Dans le domaine comportemental, le foyer est devenu, au sein du campement, le pôle des activités sociales. Autour de lui, s’organisent les échanges entre les individus. Au cours des repas partagés, lors de la surveillance et de l’entretien du feu, le groupe se structure et se soude plus fortement, notamment autour des récits mythiques. Naissent alors les identités culturelles comme l’atteste la réalisation de certains outils caractéristiques, des designs, propres à certaines aires géographiques. Enfin, dans le même ordre d’idée, il faut souligner que la fonction sociale du feu a traversé les âges, puisque le terme de foyer désigne aujourd’hui soit le lieu d’habitat, soit une structure d’accueil, soit encore une cellule familiale et économique. C’est donc bien autour du feu qu’a débuté la grande aventure humaine. »

Extrait de La domestication du feu aux temps paléolithiques , par Henry de Lumley, Editions Odile Jacob, mai 2017, 192 p., 121,90 €.