Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Tables princières à Chantilly, du XVIIe au XIXe siècle

Une exposition du musée Condé du château de Chantilly
Au XVIIe siècle, l’art de la cuisine se transforme. C’est la naissance de la table moderne. L’exposition Tables princières du XVIIe au XIXe siècle, au musée Condé du château de Chantilly, a ouvert ses portes du 16 septembre 2006 au 8 janvier 2007. Venez découvrir l’art de recevoir des princes de l’Ancien Régime au XIXe siècle, avec Nicole Garnier, conservateur en chef du patrimoine chargée du musée Condé.


Télécharger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : CARR205
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/carr205.mp3
Adresse de cet article : http://www.canalacademie.com/ida1139-Tables-princieres-a-Chantilly-du-XVIIe-au-XIXe-siecle.html
Date de mise en ligne : 9 novembre 2006
Logo Art absolument

Le musée Condé ouvre, pour la première fois au public, la galerie d’office du château de Chantilly à partir des Journée du Patrimoine 2006. Cette salle jouxte la galerie des cerfs (1880), salle à manger de réception du duc d’Aumale, fils du roi Louis Philippe, dernier propriétaire du château de Chantilly (1822-1897). Elle était le lieu où le personnel dressait les mets avant de les apporter sur la table. Les objets exposés renseignent sur la façon dont on dînait à Chantilly au XIXe siècle.

A l’occasion de l’ouverture au public de ce lieu, le musée Condé organise une exposition sur les manières de tables, les réceptions et l’alimentation à Chantilly, au temps des princes de Condé (1643-1830) et du duc d’Aumale (1830-1897).

Laissez-vous guider, dans cette émission exceptionnelle, par Nicole Garnier, conservateur en chef du partimoine chargée du musée Condé à Chantilly.

La naissance de la table moderne au XVIIè siècle où fruits et légumes deviennent à la mode s’inscrit dans le cadre de l’introduction de nouveaux produits, de nouveaux modes de cuisson et d’un retour au goût naturel des aliments.

On peut voir la batterie de cuisine en cuivre de Chantilly, des livres de recettes du XVIIe siècle, la seule fourchette aux armes de Condé retrouvée dans les fossés du château en retirant la vase en 1879.

Les arts de la table sont évoqués par la présentation au public de services de porcelaine, de pièces d’orfèvrerie, de verres de cristal, de surtouts de chasse dressés au centre des tables, d’exemples de menus.

Service de verrerie au chiffre du duc d’Aumale, verre de Bohème
Service de verrerie au chiffre du duc d’Aumale, verre de Bohème
Inventaire OA 2666 Chantilly, musée Condé. (C) Photo RMN - © René-Gabriel Ojéda.

Le Grand surtout de chasse livré en 1847 composé de quatorze groupes de personnages en biscuit de porcelaine de Sèvres reposant sur des socles dorés de Denière et des candélabres de Levrat sont ici exposés ainsi qu’un surtout animalier d’Antoine-Louis Barye composé d’une quinzaine de figurines en argent.

L’exposition des tableaux Le Déjeuner d’huitres de Jean-François de Troy où les invités regardent sauter un bouchon de champagne et Le déjeuner de jambon, de Nicolas Lancret, tous les deux commandés en 1735, montrent l’aspect festif des repas qui suivent les parties de chasse.

Le Déjeuner d’huîtres par Jean François de Troy
Le Déjeuner d’huîtres par Jean François de Troy
Inventaire OA 2666 Chantilly, musée Condé. (C) Photo RMN - © René-Gabriel Ojéda

Pour les grandes occasions, comme les visites royales à Chantilly, l’organisation des réceptions donnait lieu à de véritables mises en scène des jardins ou des salles du château. Comment les princes de Condé recevaient-ils le Roi ou le Grand Dauphin ? Qu’est-ce que le service dit "à la française" ? Qu’est-il arrivé à l’intendant Vatel à l’occasion de la visite de Louis XIV, en 1671 ? Dessins, lettres et gazettes renseignent le visiteur de l’exposition.

Aux XIXe siècle, le duc d’Aumale voulut faire de Chantilly un lieu prestigieux où les invités se bousculent : le grand-duc Vladimir de Russie, Déroulède, Jules Simon, Ernest Renan, l’impératrice d’Autriche Sissi...

En 1886, le duc d’Aumale donne le château et ses collections à l’Institut de France à charge d’y ouvrir au public le musée Condé sans jamais modifier sa présentation ni prêter ses collections. C’est de cette période que datent, dans leur état actuel, les cuisines du château, la galerie d’office, la grande salle à manger de réception et la Galerie des Cerfs.

Précision : Un "collège de conservateurs" veille sur Chantilly, la Fondation d’Aumale et ses richesses dont le musée Condé. Il est composé de MM. Alain Decaux, de l’Académie française, Christian Langlois de l’Académie des Beaux Arts, Yvon Gattaz de l’Académie des sciences morales et politiques.

Pour en savoir plus,
- sur le château de Chantilly ;
- sur l’ Institut de France et ses fondations ;
- sur l’histoire de l’alimentation, Jean-Louis Flandrin et Massimo Montanari, Histoire de l’alimentation, Paris, Fayard, 1996 ;
- sur l’histoire du château, Raoul de Broglie, Chantilly, histoire du château et de ses collections, Paris, Calmann-Lévy, 1964.

Retrouvez les grandes dates du château de Chantilly sur Kronobase






© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Commentaires