Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Mémoire et mélancolie, mémoires apocryphes de Thérèse Rousseau

Par Jean-Didier Vincent, de l’Académie des sciences, et Paul Vert
Jean-Jacques Rousseau fut l’un des plus grands philosophes du Siècle des Lumières... Il fut aussi un homme torturé psychologiquement. L’académicien des sciences Jean-Didier Vincent a imaginé comment sa femme traduisait ce mal-être dans son livre "Mémoire et mélancolie". Il revient sur ces "mémoires apocryphes" en compagnie de son confrère Paul Vert.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher


"Les biographies médicales", tel était le thème de la journée du livre à l’Académie nationale de médecine en septembre 2006. À cette occasion, les auteurs, ont présenté leurs livres, sous forme de questions/réponses avec un interlocuteur de leur choix. Ici, l’académicien des sciences et physiologiste Jean-Didier Vincent a pour interlocuteur Paul Vert, correspondant de l’Académie nationale de médecine.

Dans Désir et mélancolie, Jean-Didier Vincent, membre de l’Académie des sciences et de l’Académie de médecine, s’est intéressé aux problèmes médicaux de Rousseau. Problèmes de vésicules, psychose maniaco-dépressive, tout y est relaté par le biais du regard de sa femme Thérèse, en imaginant les mémoires qu’elle aurait pu rédiger à son sujet.

Jean-Jacques Rousseau avec Thérèse Levasseur à Paris.
Jean-Jacques Rousseau avec Thérèse Levasseur à Paris.
© Collection Jean-Jacques Rousseau à Genêve.

Quelques mots de Jean-Didier Vincent :
« Mégère, souillon, sotte, laideron, putain et pour finir empoisonneuse : ainsi a-t-on qualifié Thérèse, la servante, maîtresse, épouse puis veuve de Jean-Jacques Rousseau. Mais voilà une femme qui, pendant plus de trente ans, a pris soin du plus grand philosophe français du siècle des Lumières, qui l’a blanchi, nourri, lavé et caressé. Et il faudrait que l’on tienne son rôle pour négligeable ? La publication de ses confessions dissipera, je l’espère, cette injustice ».






© Canal Acadééémie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires