Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Henri Moissan, de l’Académie des sciences

Prix Nobel de Chimie en 1906

Membre de l’Académie de pharmacie, de l’Académie nationale de médecine et de l’Académie des sciences, Henri Moissan (1852-1907) fut aussi le premier scientifique à recevoir le prix Nobel de Chimie pour ses travaux de recherche l’ayant conduit à isoler le fluor et pour la conception du four à arc électrique qui permettra de fabriquer des diamants de synthèse !


Bookmark and Share

Henri Moissan naît dans des conditions modestes à Paris en 1852. Il passe son adolescence à Meaux où il fait ses études au collège de la ville, avant de quitter le circuit scolaire en 1870 avec son certificat d'études professionnelles (ses conditions modestes l'empêchent de suivre la filière le conduisant jusqu'au baccalauréat).
Il débute un apprentissage chez un horloger, mais les évènements de 1870 pousse la famille à se réfugier à Paris. Après la capitulation et avant le siège de Paris, Henri Moissan s'inscrit à l'Ecole supérieure de pharmacie pour obtenir le diplôme de pharmacien de deuxième classe (diplôme pour ceux qui n'ont pas leur baccalauréat). Parallèlement à l'Ecole de pharmacie, il s'inscrit à l'Ecole de chimie de Frémy, au Muséum d'Histoire naturelle.
En 1882, il devient professeur agrégé à l'Ecole supérieure de Pharmacie de Paris. Dès 1883, il se penche de près sur le fluor, un élément chimique très corrosif, très difficile à isoler et sur lequel de nombreux chimistes se sont intéressés. Il parvient à isoler en 1886, par électrolyse, à basse température, du fluorure d'hydrogène.



Cette première tâche résolue, il s'intéresse alors à la fabrication synthétique du diamant ! Avec son invention en 1892 du four à arc électrique, il fait chauffer du carbone à très haute température (3500°c)et le fait porter à très haute pression... mais les résultats n'étaient pas ceux éspèrés.
Il ouvre cependant la voie à la chimie des hautes températures.

Ses travaux lui valent, le prix Nobel de Chimie en 1906, le premier attribué à un Français. Mais deux mois seulement après le couronnement de ses recherches, Henri Moissan décède brutalement, en février 1907.

Henri Moissan était membre de l'Académie des sciences, membre de l'Académie nationale de médecine et de la société de pharmacie (devenue Académie de pharmacie et dont il assura la présidence en 1891).

Découvrez la vie du chimiste à travers ces outils exposés à l'Académie de Pharmacie dans la salle des Actes. La visite est assurée par Claude Santini, secrétaire général adjoint de l'Académie de pharmacie, et François Bourillet, président honoraire de l'Académie de pharmacie.


En savoir plus sur :
-(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires