Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Espérance de vie, cancers, maladies infectieuses, grippes... et climat !

Par Alain-Jacques Valleron, de l’Académie des sciences

Amélioration de l’espérance de vie, facteurs de risques du cancer, maladies infectieuses et rôle du climat, tels étaient les angles de la conférence du professeur Alain-Jacques Valleron, devant quelque 160 lycéens, à l’occasion de Fête de la science 2006.


Bookmark and Share

Chaque année, en France, pendant une semaine d'octobre, on fête la science et l'Académie des sciences a participé, pour 2006, à cette fête en demandant à Alain-Jacques Valleron, épidémiologiste à l'hôpital Saint-Antoine à Paris, de faire un exposé à des lycéens parisiens, dans les locaux de l'Institut de France, sur le thème «Environnement et santé: les grands changements du XXe siècle, leur importance aujourd'hui»

Le professeur Alain-Jacques Valleron marie à plaisir les mathématiques, la biologie et la médecine !
C'est ainsi qu'il a réalisé cette conférence passionnante sur quatre thèmes :

- l'amélioration de l'espérance de vie
- les facteurs de risque du cancer
- climat et santé
- les maladies infectieuses

1. Qu'est ce que l'espérance de vie ?
Il s'agit de « la durée de vie moyenne d'un enfant né en 2005 si à chaque âge son risque de mort sera celui qu'on observe en 2005 à cet âge ».
Lorsque l'on parle d'espérance de vie, il s'agit en réalité de «projection».

Actuellement, notre espérance de vie augmente de trois mois par an. Hormis les raisons liées à l'amélioration des conditions de vie, les scientifiquent ignorent encore pourquoi nous ne cessons de croître en centenaires !
Quant à l'espérance de vie « sans incapacité », elle augmente de la même manière. Les maladies neuro dégénératives surviennent également plus tard.


2. Developpons-nous de plus en plus de cancers ?
La réponse n'est pas évidente... Si le nombre de cancers augmente, il est proportionnel à la population(nous sommes passés de 55 millions à 62 millions de français). Parmi eux, une large partie appartient au troisième âge, plus sujet aux maladies.
Si les cancers des bronches ont augmenté de 80% en cinquante ans (effet du tabac), on observe également une augmentation des lymphomes et des tumeurs cérébrales. Grâce aux dépistages en revanche, on observe une baisse de cancers de la prostate.
Enfin, sur la question polémique des cancers de la tyroïde suite à l'explosion de la centrale nucléaire de Tchernobyl en 1986, ce type de cancer était déjà en augmentation dix ans auparavant.

Chaque année, on estime que 7 millions de personnes meurent d'un cancer dans le monde et dont 37 % de ces cancers pourraient être évités en modifiant notre mode de(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires