Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les premières photos scientifiques...

...conservées à l’Institut de France

C’est dans le Palais du quai Conti que fut révélé, le 19 août 1839, un tout nouveau procédé de fabrication d’images, dont la paternité fut attribuée à Louis-Jacques Mandé Daguerre. La photographie était née lors d’une séance de l’Académie des sciences ! En compagnie de Laurence Hamouda, découvrez les premières applications scientifiques de cet art, dont les photos restent conservées à l’Institut de France...


Bookmark and Share

Il existe plusieurs dates pour parler de l'invention de la photographie. Nicéphore Niepce inventa le procédé de la photogravure en 1822, mais la présentation officielle du procédé de la photographie fut réalisée devant l'Académie des sciences en 1839 par Daguerre !

À cette époque, l'Académie des sciences avait une forte influence sur les prises de décisions d'État. Le secrétaire perpétuel de l'Académie des sciences d'alors, François Arago, voit tout de suite l'importance de cette technique et de ses applications. Il débloque des crédits pour lancer le daguerréotype, et fait acheter le procédé par l'État français.
Lors de la proclamation officielle de l'invention de la photographie ce fameux ... août 1839, d'autres revendiquent la paternité de l'invention, tels que l'anglais Henry Fox Talbot et son calotype (c'est d'ailleurs lui qui inventa le principe de la reproduction photo et c'est son invention qui prendra le pas sur le daguerréotype dès 1848), ou encore le français Hippolyte Bayard.

L'engouement pour la photo est sans commune mesure !
Entre 1840 et 1875, quelques 500 communications à l'Académie des sciences ont trait à ce sujet. Plus de 600 photographies à caractère scientifiques ont été recensées à l'Institut de France.


Quelles furent les premières applications scientifiques ?
Tout d'abord dans le domaine de la photomicrographie. En associant le microscope à la photographie, cette mise en pratique permet de montrer au grand public ce que voit l'œil du scientifique d'alors.
Les premières photos sont surtout appréciées pour leur qualité esthétique.


Sur le plan de la recherche médicale, la photo devient une preuve scientifique irréfutable à la thèse soutenue par le médecin. Dans le domaine de la neurologie par exemple, Jules Bernard Luys réalisa (1873) une coupe de cerveau durcit dans une solution de chrome et qu'il prit en photo. Il prouva ainsi devant ses pairs l'existence de circuits neuronaux.




En psychiatrie, la photo eut pour but de saisir sur le fait des patients en état de crise passagère. C'est ainsi qu'en 1878, Jean-Martin Charcot créa le service photo de la Salpêtrière. Il observa chez les femmes les différentes phases de l'hystérie. Il releva des attitudes(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires