Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Ravel, roman

Par Jean Echenoz

Retrouvez dans cette émission, les détails de la fin de vie du compositeur Maurice Ravel. Touché par une maladie neuro-dégénérative, il composera cependant les deux oeuvres les plus connues de son répertoire : concerto pour la main gauche et le fameux Boléro. L’auteur Jean Echenoz nous livre ici les détails de son livre en compagnie de son interlocuteur Pierre Rondot.


Bookmark and Share

"Les biographies médicales", tel était le thème de la journée du livre à l'Académie nationale de médecine en septembre 2006. À cette occasion, les auteurs, ont présenté leurs livres, sous forme de questions/réponses avec un interlocuteur de leur choix.
Ici, l'écrivain Jean Echenoz a pour interlocuteur Pierre Rondot, membre de l'Académie nationale de médecine.

Avec Ravel, Roman de Jean Echenoz, découvrez les dix dernières années de la vie du compositeur. Malgré sa maladie neuro-dégénérative qui lui fait perdre autonomie et mémoire, il arrive cependant à composer le fameux Boléro !

Le mot de l'éditeur :
Ravel fut grand comme un jockey, donc comme Faulkner. Son corps était si léger qu'en 1914, désireux de s'engager, il tenta de persuader les autorités militaires qu'un pareil poids serait justement idéal pour l'aviation. Cette incorporation lui fut refusée, d'ailleurs on l'exempta de toute obligation mais, comme il insistait, on l'affecta sans rire à la conduite des poids lourds. C'est ainsi qu'on put voir un jour, descendant les Champs-Élysées, un énorme camion militaire contenant une petite forme en capote bleue trop grande agrippée tant bien que mal à un volant trop gros. Ce roman retrace les dix dernières années de la vie du compositeur français Maurice Ravel (1875-1937).


Sur Jean Echenoz :

Après des études de sociologie et de génie civil, il collabore épisodiquement à L'Humanité et se lance dans l'écriture.
Sa vocation d'écrivain lui est apparue dans son enfance, après avoir lu Ubu Roi. Jean Echenoz publie son premier livre à vingt deux ans : Le méridien de Greenwich. Ses romans remportent par la suite de nombreux prix : le Prix Médicis pour Cherokee en 1983, le Prix Novembre 1995 pour Les grandes blondes et le Prix Goncourt, en 1999, pour Je m'en vais.
En 2001, il publie Jérôme Lindon en hommage à son éditeur disparu et, deux ans plus(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 23€, soit moins de 2€ par mois. abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires