Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

" Le modèle français en Europe nous survivra-t-il ? " par Eugen Simion

Retransmission de la séance de l’Académie des sciences morales et politiques - 10 juin 2013
Le 10 juin s’est déroulée une séance commune entre l’Académie des sciences morales et politiques et l’Académie Roumaine, en Grande salle des séances de l’Institut de France au cours de laquelle plusieurs personnes ont pris la parole : Ionel Haiduc, Eugen Simion, Thierry de Montbrial et Jacques De Decker. Une rencontre interacadémique européenne sur la pérennité du modèle français en Europe.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : ES701
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/es701.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 16 juin 2013

Après la présentation de l’Académie Roumaine par le président Ionel Haiduc, qui a rappelé l’histoire de l’Académie Roumaine, fondée au XIXe siècle, son domaine de compétence, ses travaux et publications, et les relations qu’elle entretient avec le monde culturel et intellectuel français, son confrère roumain Eugen Simion, spécialiste du diarisme, membre et ancien président de l’Académie Roumaine, mais aussi correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques, a fait une communication intitulée : « Le modèle culturel français en Europe nous survivra-t-il ? ». Introduisant son propos par un aphorisme – « Les grandes puissances sont éphémères, les grandes cultures perdurent », l’orateur a souligné que le modèle culturel français restait valide par son ouverture et par son universalité.

Eugen Simion, membre et ancien président de l'Académie roumaine, mais aussi correspondant de l'Académie des sciences morales et politiques, séance commune entre l'Académie des sciences morales et politiques et l'Académie roumaine, 10 juin 2013
Eugen Simion, membre et ancien président de l’Académie roumaine, mais aussi correspondant de l’Académie des sciences morales et politiques, séance commune entre l’Académie des sciences morales et politiques et l’Académie roumaine, 10 juin 2013
© Marianne Durand-Lacaze/ Canal Académie

Évoquant la Fondation pour la science et les arts de Roumanie qui, dans le cadre du séminaire « Penser l’Europe », coopère avec l’Ifri, l’Institut de France, l’Académie royale de langue et littérature française de Belgique, l’Académie royale des sciences économiques d’Espagne et l’Académie des sciences morales et politiques, il a fait hommage à l’Académie, de l’intégrale des œuvres de Proust en traduction roumaine, des actes du séminaire « Penser l’Europe 2011 » et d’un ouvrage célébrant 140 ans de relations entre l’Académie Roumaine et l’Institut de France, ainsi que de trois ouvrages réalisés grâce à la fondation.

Thierry de Montbrial, membre de l'Académie des sciences morales et politiques, séance commune entre l'Académie des sciences morales et politiques et l'Académie roumaine, 10 juin 2013
Thierry de Montbrial, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, séance commune entre l’Académie des sciences morales et politiques et l’Académie roumaine, 10 juin 2013
© Marianne Durand-Lacaze/ Canal Académie

Thierry de Montbrial, directeur de l’Ifri (l’Institut français des relations internationales), a apporté son témoignage en rappelant notamment la nécessité et l’importance des voyages pour connaître la réalité des pays dont on parle, ce qui l’a amené à déplorer « les propos erronés qui sont souvent tenus sur la Roumanie par des gens qui n’y sont jamais allés. »

C’est précisément pour corriger ces préjugés que Thierry de Montbrial a rédigé, lors de ses nombreux voyages, un Journal de Roumanie (Bucarest, Editura Rao, 398 pages), ouvrage dont il a fait hommage à l’Académie.
Jacques De Decker, secrétaire perpétuel de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique, a tenu, avant de rendre un vibrant hommage au talent d’Eugen Simion, « homme de lettres, formidable spécialiste du diarisme », à souligner toute l’importance que revêt à ses yeux la notion d’ exception culturelle, dont la France s’est naguère fait le défenseur et qui « risque d’être prochainement remise en question par Bruxelles. »

Jacques de Decker, séance commune entre l'Académie des sciences morales et politiques et l'Académie roumaine, 10 juin 2013
Jacques de Decker, séance commune entre l’Académie des sciences morales et politiques et l’Académie roumaine, 10 juin 2013
© Marianne Durand-Lacaze/ Canal Académie

À l’issue des communications sont intervenus les académiciens Bernard Bourgeois, , Georges-Henri Soutou, Jean-Claude Trichet, le Chancelier Gabriel de Broglie, le John Rogister, correspondant de l’Académie (section Histoire et Géographie), Dan Berindei, vice-président de l’Académie roumaine, S.E. Bogdan Mazuru, ambassadeur de Roumanie en France, Emmanuel Le Roy Ladurie, Jean-David Levitte, Mireille Delmas-Marty, Catherine Lalumière,ancien ministre, et Bertrand Collomb, qui a fait la synthèse des débats.

Pour en savoir plus

- Académie des Sciences morales et politiques

Séance commune entre l'Académie des sciences morales et politiques et l'Académie roumaine en Grande salle des séances de l'Institut de France, 10 juin 2013
Séance commune entre l’Académie des sciences morales et politiques et l’Académie roumaine en Grande salle des séances de l’Institut de France, 10 juin 2013
© Marianne Durand-Lacaze/ Canal Académie





© Canal Acadééémie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires