Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’histoire mouvementée du tableau de Léonard de Vinci La Tavola Doria en lien avec la fresque disparue du maître, La Bataille d’Anghiari

Par Louis Godart
La Tavola Doria est une copie de la partie centrale de la célèbre peinture murale, la Bataille d’Anghiari peinte à fresque par Léonard, entre 1503 et 1505 dans le Palais Vecchio de Florence, à jamais perdue du temps de l’artiste car elle s’effaçait. Le tableau La Tavola Doria qui en donne une indication partielle, ignoré, puis apparu en 1939, a été volé en 1940 à Naples, en Italie. En Juin 2012, l’œuvre est rendue à l’État italien. Le tableau a été exposé à partir du 28 Novembre 2012 au Palais du Quirinal, résidence du Président de la République italienne.


Télécharger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher
Émission proposée par : Marianne Durand-Lacaze
Référence : ES690
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/es690.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 14 avril 2013

Canal Académie vous propose d’écouter la retransmission de la communication de Louis Godart, associé étranger de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, le 5 avril 2013 en séance. Son intervention s’intitule : « La Tavola Doria. Sur les traces de Léonard de Vinci et de la Bataille d’Anghiari ».

Il fait le point sur une longue enquête de la police italienne, de la magistrature et de lui même concernant ce chef-d’œuvre de Léonard de Vinci, la Tavola Doria.

Léonard de Vinci, La Tavola Doria
Léonard de Vinci, La Tavola Doria

Ce tableau peint à l’huile, exposé à Milan en 1939 lors d’une exposition sur Les inventions de Léonard de Vinci, inscrit sur la liste des biens italiens fut présenté en 1940 dans le catalogue de vente de la collection du prince Marc Antonio Doria Danghiari. De Genève à Tokyo en passant par New York, le retour en Italie du fameux tableau dont on ignorait tout de 1636 à 1939 ! Puis de 1940 à 1970 !

Écoutez cette séance de l’Académie à la fois scientifique, savante et passionnante comme une intrigue de roman policier. Elle donne un exemple concret du trafic des œuvres d’art qui appartiennent à notre patrimoine universel.

Louis Godart à l’Académie des inscriptions et belles-lettres le 5 avril 2013 (à droite sur la photo)
Louis Godart à l’Académie des inscriptions et belles-lettres le 5 avril 2013 (à droite sur la photo)
© Académie des inscriptions et belles-lettres

Pour en savoir plus

Louis Godart sur le site de l’Académie des inscriptions et belles-lettres






© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Commentaires