Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Rêve et conscience

Par Claude Debru de l’Académie des sciences dans le cadre du colloque Naissance, émergence et manifestation de la conscience

Claude Debru est historien et philosophe des sciences de la vie et de la médecine. Comment l’académicien, élève de Georges Ganguilhem et de François Dagognet, qui a rencontré Michel Jouvet, spécialiste du rêve en 1981 explique aujourd’hui, au regard des avancées de la science en 2013 le rêve et la conscience. Pour tout savoir des rêves dits hallucinatoires et ceux dits "rêves lucides" : écoutez son intervention dans le cadre du colloque "Naissance, émergence et manifestations de la conscience", organisé par l’Association "Être humain".


Bookmark and Share

Le lundi 5 décembre 2012, la Fondation Simone et Cino del Duca accueillait un nouveau colloque de l’association "Être humain", cette fois consacré à "la conscience". Claude Debru rêve, aime-t-il à dire, d'une philosophie des sciences en rapport direct avec la science, son intervention intitulée Rêve et conscience y répond en ciblant ce qu'il appelle les consciences oniriques. Il existe deux formes de conscience assez typiques dans le rêve : la première où le rêveur vit comme s'il était éveillé avec un sentiment d'être éveillé. et la seconde où le rêveur a conscience du fait qu'il rêve en montrant des signes oculomoteurs et a la possibilité d'en modifier le cours.


Écoutez et surtout découvrez l'intégralité de son propos en écoutant cette émission.


Pour les organisateurs de ce colloque interdisciplinaire, l'association « Être humain », les réponses à la naissance, l'émergence et les manifestations de la conscience ne peuvent être que partielles et incomplètes. Seule la démarche interdisciplinaire dans laquelle ils l'inscrivent peut aider à en dessiner une vision globale et intégrée. L'important pour eux est d'établir de nouveaux liens entre les différents domaines de la connaissance : philosophie, physique, neurosciences, anthropologie, etc… Il s’agit en somme, de tenter de relier tous les domaines
qui concernent le vivant : « Après tout l’intelligence signifie relier, trouver les liens. L’interdisciplinarité est un des
moyens pour y accéder. »


« L’intérêt de mieux connaître la conscience est capital. Ne serait-ce que parce qu’elle nous permet d’être le mieux possible en phase avec le réel.
Outre toutes les incidences qu’elle peut avoir sur un plan individuel, personnel et notamment sur notre santé, elle nous permet aussi et surtout de mieux appréhender le fonctionnement de
la société et ses évolutions en cours.
»


Pour eux, la question des modèles sociaux que nous souhaitons et celui que nous avons en tête dépend étroitement de ce que nous pensons être ou devoir être et donc de notre conscience psychologique.
La conscience, qu’il s’agisse de la conscience psychologique (la conscience de soi) ou de la conscience morale (la conscience du bien et du mal), joue un rôle fondamental dans tous les domaines du vivant. Elle est d’une extrême complexité et force est de constater que
nous la connaissons très(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires