Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Les grandes étapes de l’évolution morphologique et culturelle de l’Homme. Emergence de la conscience

Par Henry de Lumley correspondant de l’Académie des sciences dans le cadre du colloque Naissance, émergence et manifestations de la conscience
Le lundi 5 décembre 2012, la Fondation Simone et Cino del Duca accueillait un colloque de l’association "Être humain". Durant cette journée intitulée "Naissance, émergence et manifestations de la conscience", Henry de Lumley de l’Académie de sciences a expliqué les émergences possibles de la conscience chez les hommes de la préhistoire : l’aventure passionnante des étapes de l’émergence de la conscience chez nos ancêtres.


T�l�charger le fichier sur votre ordinateur
Références émission afficher

Référence : COL736
Adresse directe du fichier MP3 : http://www.canalacademie.com/emissions/col736.mp3
Adresse de cet article :
Date de mise en ligne : 3 mars 2013

Henry de Lumley, professeur honoraire au Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) aborde en préhistorien et paléontologue l’émergence de la conscience. Expliquant que son métier consiste à déterminer les signes trouvés sur le site archéologique d’une caverne, il lui revient donc de chercher à analyser cette sorte de "disque dur" selon ses mots. Il prévient d’emblée qu’il ne peut parler de l’apparition de la conscience mais précise que la conscience est peut-être liée à l’apparition de la cognition, ajoutant que l’évolution de la cognition a progressé par grands sauts culturels qu’il se propose de présenter dans son intervention. Ainsi parmi ces différentes étapes, il aborde la bipédie, la chasse, la domestication du feu, les premières sépultures, l’invention de la musique, la culture des céréales, pour arriver à la naissance de l’écriture.

Pour les organisateurs de ce colloque interdisciplinaire, l’association « Être humain », les réponses à la naissance, l’émergence et les manifestations de la conscience ne peuvent être que partielles et incomplètes. Seule la démarche interdisciplinaire dans laquelle ils l’inscrivent peut aider à en dessiner une vision globale et intégrée. L’important pour eux est d’établir de nouveaux liens entre les différents domaines de la connaissance : philosophie, physique, neurosciences, anthropologie, etc… Il s’agit en somme, de tenter de relier tous les domaines qui concernent le vivant : «  Après tout l’intelligence signifie relier, trouver les liens. L’interdisciplinarité est un des moyens pour y accéder. »

« L’intérêt de mieux connaître la conscience est capital. Ne serait ce que parce qu’elle nous permet d’être le mieux possible en phase avec le réel. Outre toutes les incidences qu’elle peut avoir sur un plan individuel, personnel et notamment sur notre santé, elle nous permet aussi et surtout de mieux appréhender le fonctionnement de la société et ses évolutions en cours. »

Pour eux, la question des modèles sociaux que nous souhaitons et celui que nous avons en tête dépend étroitement de ce que nous pensons être ou devoir être et donc de notre conscience psychologique. La conscience, qu’il s’agisse de la conscience psychologique (la conscience de soi) ou de la conscience morale (la conscience du bien et du mal), joue un rôle fondamental dans tous les domaines du vivant. Elle est d’une extrême complexité et force est de constater que nous la connaissons très mal. « À cet égard les deux derniers colloques sur les états modifiés de conscience ont montrés à quel point il est important d’encourager les recherches dans ce domaine et d’explorer de nouvelles voies. Lors de la première partie de ce cycle, les participants se sont intéressés à tous les états liminaires voire extatiques et d’une manière générale aux états modifiés de conscience, afin de tenter de saisir cette même conscience dans son fonctionnement habituel. La question de la nature de la conscience est d’autant plus complexe qu’elle nécessite de prendre en compte une dimension « immatérielle » de l’être qui ne laisse presque aucune place aux certitudes. Effectivement, nous ne savons pas comment expliquer, par exemple, notre spiritualité, nos états méditatifs, voire « extatiques » Et cela malgré des progrès considérables qui ont été réalisés dans le domaine scientifique notamment en neurobiologie et en physiologie. »

L’association « Être humain » a organisé ce cycle de conférences sur la conscience en décembre 2012 car elle a entre autres pour objet de favoriser les échanges interdisciplinaires et les recherches sur les questions fondamentales qui concernent l’être humain.

Le cycle du colloque « Naissance, émergence et manifestations de la conscience » a été organisé par l’association « Être Humain » sous la direction de François Gros, secrétaire honoraire de l’Académie des sciences, François Terré membre de l’Académie des sciences morales et politiques et Bérénice Tournafond.

En savoir plus :

- Henry de Lumley, correspondant de l’Académie des sciences, section : Sciences de l’Univers sur le site de l’Académie

- Sous la direction de Henry de Lumley, L’Univers, la Vie, l’Homme, CNRS Éditions, février 2012

- Consultez le site de l’Association « Être humain » : www.hommecontemporain.org pour retrouver les dates des prochains colloques.

Retrouvez dès à présent les autres interventions de cette seconde partie de cycle consacrée aux « états modifiés de conscience » :

- Les états modifiés de conscience et les phénomènes paranormaux dans l’histoire : le regard de la métapsychique
- L’état de sainteté génère-t-il un état modifié de conscience ?
- Que devient la conscience en état de mort imminente ?
- L’origine et la nature de la Conscience : les approches matérialistes et spiritualistes

- Écoutez la première partie de ce cycle consacrée également aux « états modifiés de conscience » :
- Les états modifiés de conscience et l’approche rationnelle de l’étrange (1/2)
- Comment les neurosciences voient-elles certains états modifiés de conscience (2/2)

Écoutez le premier cycle intitulé « Émotions et santé, émotions et société » :
- Introduction de Bérénice Tournafond et communication de Jean Baechler de l’Académie des sciences morales et politiques : L’impact des émotions dans la société et la politique, par Jean Baechler, de l’Académie des sciences morales et politiques (1/3)
- Pierre Buser, neurobiologiste, membre de l’Académie des sciences : Cerveau, émotions et vie sociale (2/3)






© Canal Académie - Tous droits rééservés

Notez cette émission :

Commentaires