Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

L’essentiel avec... : Yves Pouliquen

L’académicien répond aux sept questions essentielles de Jacques Paugam

L’invité de notre série l’Essentiel est aujourd’hui Yves Pouliquen, grand nom de l’ophtalmologie française, représentant d’une catégorie malheureusement en voie de raréfaction, celle des grands médecins humanistes par leur culture, par leur regard sur le monde, mais aussi par le fait que dans leur métier, ils ne considèrent la technique que comme un moyen, capital certes, mais un moyen au service de la relation à l’autre et de la relation aux autres.


Bookmark and Share

Yves Pouliquen a été élu à l’Académie française il y a un peu plus de dix ans, le 29 novembre 2001 au fauteuil numéro 35, qui était occupé juste avant lui par Louis Leprince Ringuet.


1- Dans votre itinéraire professionnel, dans votre carrière, quel a été, Yves Pouliquen, le moment essentiel ?


Pour Yves Pouliquen le moment essentiel remonte à 1980 quand il est devenu chef de service d’ophtalmologie de l’Hôtel Dieu à la suite de son grand maître Guy Auffrey qu’il avait déjà servi pendant une quinzaine d’années. Cette expérience lui a permis de cumuler l’expérience clinique ainsi que la recherche avec la création d’une unité de recherche de l’INSERM, la première créée en recherche ophtalmologique française. Aujourd’hui il est devenu rare d’associer les deux. Pour le grand ophtalmologue cette expérience représente un moment exaltant.


Au point de départ c’est la biologie qui vous intéressait ?


Yves Pouliquen a perdu son père très jeune. Il était instituteur et lui avait dit « toi, tu seras normalien ». Sa mère a gardé cette idée. Yves Pouliquen a été sélectionné pour préparer Normale Sup en sciences expérimentales à Saint Louis en Normandie. Il a tout de suite vu que ses notes en mathématiques ne lui permettraient pas d’être dans les premiers. Très influencé par Albert Delaunay qui était à l’Institut Pasteur et qui lui avait mis en tête le rêve de la biologie, il est allé s’inscrire alors au PCP sans que sa mère le sache. Il est devenu médecin et considère que cela ne lui a pas trop mal réussi.


Est-il exact que vous avez choisi l’ophtalmologie par amour ?


Il a choisi cette discipline par amour et par hasard. Il a rencontré celle qui deviendrait son épouse lorsqu’il s’est inscrit au PCB et a dû lui faire la cour pendant 3 ans avant qu’elle n’accepte d’imaginer qu’ils puissent vivre ensemble.



2-Qu’est ce qui vous paraît essentiel à dire sur votre domaine d’activité ?



La discipline ophtalmologique est passée durant la carrière d’Yves(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 25€ par an seulement ! abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires