Le Club

Découvrez le club Canal Académie et créez votre compte dès maintenant pour profiter des avantages, des exclusivités, des services...

Découvrir le Club

Le musée de la Légion d’honneur

avec Anne de Chefdebien, conservateur du musée de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie

Bertrand Galimard Flavigny reçoit dans cette émission Anne de Chefdebien, conservateur, pour une présentation du musée de la Légion d’honneur et des ordres de chevalerie, ouvert en 1925 et aujourd’hui entièrement rénové. Voici un voyage dans le monde insolite des décorations, du Moyen Age à nos jours.


Bookmark and Share


L’idée de ce musée est née en 1911, après une exposition consacrée à la Légion d'honneur organisé au musée des Arts décoratifs par deux membres de la grande chancellerie, Joseph Durieux et Paul Feuillâtre, aidés de Maurice Bucquet, un collectionneur passionné. Le succès de la manifestation encouragea la création d'un musée au sein même du palais de Salm, siège de la Grande chancellerie de la Légion d’honneur.
Interrompu par la guerre, le projet fut repris par le général Dubail, alors grand chancelier et son chef de cabinet, Henri Torre. Grâce à la générosité de quelques Américains, en particulier de William Nelson Cromwell, le musée ouvrit en 1925 dans une aile aménagée sur la rue de Bellechasse (Paris 7e). Le musée invite aujourd'hui à un voyage insolite dans le monde des décorations dont chaque insigne est différent. Du Moyen Âge à nos jours, le visiteur traverse tous les continents et retrouve d’une certaine manière l'histoire politique des pays.


Le musée, entièrement rénové de 2002 à 2006 se veut un musée d'histoire. Peu d'institutions reflètent aussi exactement que celle des récompenses les sociétés dont elles émanent. N'ayant d'autre prix que celui qu'on veut bien lui donner, une marque d'honneur, pour atteindre son but, doit répondre avec toute la précision souhaitable, aux aspirations de celui qui la reçoit. Aussi son évolution fournit-elle aux historiens et aux sociologues une sorte de miroir dans lequel ils viennent chaque jour davantage étudier le reflet des temps révolus et, par lui, le possible développement des âges futurs.


Le musée de la légion d’honneur accueille jusqu’au 15 mars 2009 la collection de l’ambassadeur Antonio Spada. Celle-là comprend 600 pièces exceptionnelles et le mot n’est pas trop fort.
Qu’on en juge : décorations et bâtons du maréchal Moncey, insignes portés par les empereurs Napoléon Ier et Napoléon III, croix de Malte, bijoux de nos Ordres royaux, tous de la plus grande rareté. Le catalogue de l’exposition au titre éponyme, Honneur & Gloire, les trésors de la collection Spada donne une idée de la munificence des pièces présentées.

Prenons l’insigne de la Toison d’or ayant appartenu au prince Karl Anselm de Thurn und Taxis (1733-1805). Il est en or, argent, diamants et améthyste. L’un des insignes parmi les plus étonnants, est celui de(...)


© Canal Académie - Tous droits réservés

Notez cette émission :

Pour poursuivre la lecture de cet article et écouter cette émission,
devenez membre du Club pour 23€, soit moins de 2€ par mois. abonnez-vous ici Déjà abonné ? identifiez-vous

Commentaires