EDITORIAL

Chers amis, chers auditeurs,

Jusqu’au 3 juillet, le musée Marmottan Monet, propriété de l’Académie des beaux-arts, présente l’exposition L’Art et l’enfant qui, à travers une centaine de chefs d’œuvre de la peinture française, “retrace l’évolution du statut de l’enfant du XVe au XXe siècle et s’interroge, in fine, sur le rôle du dessin enfantin sur les avant-gardes du début du siècle passé” (1).

Après l’exposition La Toilette. Naissance de l’intime, le musée Marmottan renouvelle ainsi l’expérience fructueuse d’une collaboration entre historiens d’art et historiens. Au fil des sept sections du parcours, le visiteur est, cette fois, invité à découvrir les profondes inflexions de la représentation de l’enfant au fil du temps : “Enfant maillon d’une lignée” des XVe et XVIe siècles, “Enfant des philosophes” du XVIIIe siècle, “Enfant aux armes” après 1789, “Enfant du peuple” de 1830 à 1870, puis “Enfances contrastées” de la révolution industrielle…

Toutefois, dans l’entretien qu’ils nous ont accordé, Marianne Mathieu et Dominique Lobstein, co-commissaires de l’exposition - avec l’historien Jacques Gélis - n’oublient pas d’évoquer aussi la splendeur des œuvres offertes à notre regard, signées Le Nain, Champaigne, Fragonard, Chardin, Greuze, Corot, Millet, Manet, Monet, Morisot, Renoir, Cézanne, Matisse, Picasso… Cette double approche se retrouve bien sûr dans la programmation que nous vous proposons cette semaine, avec une alternance d’émissions consacrées à l’enfance et aux trésors du musée Marmottan Monet.

Enfin, je vous invite à découvrir la nouvelle chronique économique et financière de Jacques de Larosière, ancien gouverneur de la Banque de France et membre de l’Académie des sciences morales et politiques, consacrée à “La tentation du Brexit : entre passion et raison”.

Bonne écoute !

Jean-Robert Pitte
Président de Canal Académie

(1) www.marmottan.fr

Le Gros plan de la semaine

L’enfant à travers les chefs d’œuvre de la peinture française
« L’une des pièces majeures du musée de Cluny, La présentation au temple attribuée à André Beauneveu et Jean de Liège, ouvre l’exposition et illustre la prépondérance de la représentation de l’enfant-Dieu dans l’iconographie jusqu’à la fin du moyen-âge. La figure de l’enfant-Roi apparait ensuite. […] Héritier de droit divin, il incarne la continuité dynastique. La pérennité familiale est également au cœur des préoccupations de l’aristocratie, comme l’illustre le trésor du château de Sully-sur-Loire représentant La famille de Habert de Montmor […].
Avec les Lumières, s’ouvre un âge nouveau. L’enfant est au centre de préoccupations politiques, morales et sociales. […] Sous l’impulsion rousseauiste, l’allaitement maternel se répand et les aristocrates se font portraiturer donnant le sein. Un attachement nouveau s’exprime. C’est le “triomphe du sentiment familial” que symbolisent ces portraits où père et mère enlacent leurs enfants. Considéré comme un être à part entière, l’enfant est dorénavant un sujet de peinture. On le représente désormais seul, pour ce qu’il est. Chardin le fait jouer au toton, Girodet étudier, Greuze le montre rêveur...
Au XIXe siècle, la représentation de l’enfant gagne ses lettres de noblesse. Millet, le réaliste, consacre aux soins des plus jeunes des peintures qui telles La becquée, La précaution maternelle et La leçon de tricot deviennent des icônes de la France rurale. D’autres artistes témoignent de l’enfance urbaine et défavorisée. Jeanron héroïse l’enfant des barricades, un insurgé comme Gavroche. Eva Gonzalès peint quant à elle Le clairon, un enfant de troupe enrôlé dans l’armée dès son plus jeune âge […].
L’exposition aborde enfin l’influence du dessin d’enfant sur l’art à l’aube du XXe siècle. Une sélection inédite de crayonnages dus aux rejetons de Monet et de Pissarro ainsi que les dessins d’enfant d’artistes reconnus comme Maurice Denis et Jean Lurçat sont présentés pour la première fois au public. Réalisés dans un cadre strictement familial, ces griffonnages suscitent à l’aube du XXe siècle un intérêt particulier. La création enfantine marque les avant- gardes en quête d’un vocabulaire nouveau. […] Avec l’Art Brut, représenté par Dubuffet et Gaston Chaissac, l’infantilisme des formes est poussé à outrance et dénonce l’art codifié et classique, “asphyxiante culture”. »
Extrait du dossier de presse de l’exposition L’Art et l’enfant, jusqu’au 3 juillet 2016
au musée Marmottan Monet. Pour en savoir plus : www.marmottan.fr

Mises en ligne cette semaine

Ecoutez actuellement

Vendredi 29 avril

Depuis 07:21:49
L’Art et l’enfant : six siècles de représentation de l’enfant au Musée Marmottan Monet
Entretien avec Marianne Mathieu et Dominique Lobstein, co-commissaires de l’exposition

Prochainement :

Commence à 08:02:35
Les âges de la vie par Axel Kahn et Yvan Brohard
La naissance, la vie et la mort vues par le généticien académicien et l'historien d'art

Retrouvez sur le Club cette semaine

Colloque "Droit et Cinéma" : L’enfance et les enfants Regards croisés à l’Université de La Rochelle, avec Jean Tulard et Françoise Thibaut, de l’Académie des sciences morales et politiques
“1816 : Girodet et la renaissance de l’Académie des beaux-arts” Communication de Mme Lemeux-Fraitot, prononcée dans le cadre de la célébration du bicentenaire de l’Académie des beaux-arts
Seuls les enfants savent lire Un ouvrage de Michel Zink, de l’Académie des inscriptions et belles-lettres
Vos enfants aussi peuvent lire les académiciens ! Un choix d’ouvrages d’académiciens pour les enfants de 6 à 11 ans

Réception de M. Alain Finkielkraut sous la Coupole

Académiciens et Invités des académies

Pour chaque sujet Canal Académie vous propose un article à lire
et une émission à écouter.

L’Art et l’enfant : six siècles de représentation de l’enfant au Musée Marmottan Monet Entretien avec Marianne Mathieu et Dominique Lobstein, co-commissaires de l’exposition
Visite au musée Marmottan Monet Avec Jaques Taddei, de l’Académie des beaux-arts
Les trésors intimes de Claude Monet : toiles et dessins conservées par le peintre au fil du temps L’intégralité de la collection du musée Marmottan Monet exposée pour la première fois
L’œuvre peint d’Henri Rouart ou l’impressionnisme au cœur Avec Jean-Marie Rouart, de l’Académie française et Jean-Dominique Rey au micro de Marianne Durand-Lacaze
Rubens, Van Dyck, Jordaens et les autres : les baroques flamands à l’honneur Visite au Musée Marmottan-Monet, patrimoine de l’ACADEMIE DES BEAUX ARTS, en partenariat avec les Musées royaux des beaux-arts de Belgique
“1816 : Girodet et la renaissance de l’Académie des beaux-arts” Communication de Mme Lemeux-Fraitot, prononcée dans le cadre de la célébration du bicentenaire de l’Académie des beaux-arts
Les âges de la vie par Axel Kahn et Yvan Brohard La naissance, la vie et la mort vues par le généticien académicien et l’historien d’art
Chantal Delsol : "L’illettrisme et l’échec scolaire devraient nous interroger." Elle défend nombre d’idées à contre-courant dans son ouvrage La détresse du petit Pierre qui ne sait pas lire
Visite au musée Marmottan Monet Avec Jaques Taddei, de l’Académie des beaux-arts
Les trésors intimes de Claude Monet : toiles et dessins conservées par le peintre au fil du temps L’intégralité de la collection du musée Marmottan Monet exposée pour la première fois
L’œuvre peint d’Henri Rouart ou l’impressionnisme au cœur Avec Jean-Marie Rouart, de l’Académie française et Jean-Dominique Rey au micro de Marianne Durand-Lacaze
Les âges de la vie par Axel Kahn et Yvan Brohard La naissance, la vie et la mort vues par le généticien académicien et l’historien d’art
Chantal Delsol : "L’illettrisme et l’échec scolaire devraient nous interroger." Elle défend nombre d’idées à contre-courant dans son ouvrage La détresse du petit Pierre qui ne sait pas lire

Le fil info au jour le jour

Académie des beaux-arts

Jusqu’au 3 mai 2016 « Maestria, dessins du Musée Girodet ».

Le bicentenaire de la création de l’Académie des beaux-arts, dont Anne-Louis Girodet-Trioson (1767-1824) fut l’un des premiers membres, offre l’occasion d’exposer, à l’Institut, les plus beaux dessins de la collection du Musée Girodet de Montargis. Ces œuvres représentent une formidable introduction à son idéal du “dessin comme principe d’élégance, de justesse et de beauté”. En savoir plus : www.academie-des-beaux-arts.fr.

Académie des inscriptions et (...)

29 avril « La Syrie et l’Égypte au IIIe millénaire av. J.-C. ».

Mme Vanna Biga, sous le patronage de MM. Nicolas Grimal et Jean-Marie Durand. En savoir plus : www.aibl.fr.

Académie des sciences morales (...)

2 mai « L’enseignement du droit international ».

Communication de Yves Daudet, secrétaire général de l’Académie de droit international. En savoir plus : www.asmp.fr.

Académie des Sciences

3 Mai « La neurobiologie intégrative - Hommage à Pierre Buser. ».

Conférence-débat de l’Académie des sciences, à partir de 14h30 dans la Grande salle des séances de l’Institut de France - Inscription obligatoire avant le 2 mai 2016. En savoir plus : www.academie-sciences.fr.

Election de M. Andreï Makine (...)

L’Académie française (26 votants), dans sa séance du jeudi 3 mars 2016, a procédé à l’élection au fauteuil de Mme Assia Djebar (F5). Les voix obtenues au premier tour sont les suivantes :

M. Michel Carassou : 0

M. Yves-Denis Delaporte : 0

M. Éric Dubois : 0

M. Andreï Makine : 15

M. Olivier Mathieu : 0

M. Valentin Ogier : 0

M. Eduardo Pisani : 0

M. Arnaud-Aaron Upinsky : 2

Bulletins blancs : 3

Bulletins blancs marqués d’une croix : 6

M. Andreï Makine est élu au premier tour par 15 voix.

Académie des beaux-arts
Académie des inscriptions
Académie des sciences
Académie des Sciences
Election de M. Andreï